Cours supprimés faute de salles : pas encore le carton jaune

Mobilisation des étudiants et leurs enseignants ce mardi 13 septembre 2016.



Mardi 13 septembre les étudiants de STAPS, devant l’absence de salles ou d’amphis, se sont mobilisés pacifiquement pour dire leur volonté de pouvoir étudier dans de bonnes conditions.

C’est en effet 1000 étudiants qui n’ont pas pu avoir cours ce mardi matin sur 3 créneaux de cours, c’était 600 la semaine dernière lors des remises à niveau de 1ère année.

Ils se sont rendus, avec les enseignants concernés, à la Présidence de l’Université où ils ont été reçus par la Gouvernance. Les délégués étudiants ont rappelé que la première condition pour permettre la réussite était de leur fournir des salles de cours, se sont interrogés sur la diminution du nombre de salles alors même que les effectifs augmentent, ne comprennent pas pourquoi ils doivent courir d’un bout à l’autre du campus, pourquoi ils changent de salles continuellement pour des mêmes cours.

L’équipe de Gouvernance, via son Président au Conseil Académique, a expliqué les difficultés particulières de cette rentrée de mise en place du nouveau quinquennal, leur a assuré mettre tout en oeuvre pour trouver des solutions sur le court terme (réouverture d’un amphi notamment) et à moyen terme en promettant de travailler à une meilleure coordination des emplois du temps et en démarrant un plan de rénovation des locaux.

À l’intercours, les étudiants sont retournés à leurs études promettant d’être attentif aux solutions qui leur seront données. Les enseignants, quant à eux, très attachés au bon déroulement des formations et à leur qualité,  rappellent que ces problèmes sont récurrents. Ils prennent acte de la volonté de l’équipe de Gouvernance de traiter ce problème, mais attendent des résultats concrets.

La Direction de l’UFR STAPS apprécie l’esprit constructif dans lequel se développe le travail avec l’équipe de Gouvernance et salue l’investissement du service de gestion des salles pour pallier aux difficultés. Elle ne doute pas que des solutions seront trouvées mais regrette cependant que les problèmes ne soient pas assez anticipés.

 

Le cours de psychologie où les étudiants n’ont pas pu tous entrer dans l'amphi (300 étudiants pour 200 places).

 

Les étudiants sans amphi à 8h00 devant l’UFR STAPS avant de se rendre à la Présidence de l’Université.

 

Les étudiants sur la terrasse de la Maison de l’Université.




Sit-in dans la Maison de l'Université.

Publié le 14 septembre 2016 Mis à jour le 24 janvier 2017